Tous les ans, c’est inévitable, la mousson frappe le Népal. Cette dernière commence généralement mi-Juin et ce jusqu’à mi-Septembre. Les deux mois intenses de la mousson sont Juillet et août.
Vacances d’été obligent, beaucoup de voyageurs voudraient pouvoir tout de même voyager au Népal en dehors des saisons touristiques (printemps et automne).
Alors que peut on faire pendant la mousson au Népal ? Que doit on savoir avant d’entreprendre un tel voyage ?

1 – Etat des lieux

​Un voyage au Népal pendant la mousson peut être une belle expérience, mais il faut que vous sachiez à quoi vous attendre avant de venir.
Si vous venez au Népal pendant la mousson, il faut surtout s’attendre à … de la pluie ! Mais il faut bien différencier les pluies que nous avons en Europe de celles tombant sur cette partie de l’Asie à cette période de l’année ; ce sont bel et bien des douches qui tombent, et qui durent quelques heures chaque jour. Et tout cela dans une ambiance humide ; à vos ventilos !
Qui dit Mousson dit rues-rivières en ville ; attendez-vous à voir des rues inondées dans les villes, armez-vous de vos plus belles tongs en plastique et retournez à votre hôtel les pieds dans l’eau !
Les trajets dans le pays seront ralentis par les pluies et les routes qui peuvent être bloquées par des glissements de terrain, mais assurez-vous que la bonne humeur à toute épreuve de vos compagnons de route Népalais vous fera passer un bon voyage 🙂

Si vous êtes mentalement prêts à vous confronter à ces situations, vous pouvez envisager un voyage au Népal pendant la mousson.
Oui mais que faire au Népal pendant la mousson ?
Nous vous donnons quelques idées ci-dessous.

2 – Les portes de Katmandou s’ouvrent à vous !

J’ai personnellement du mal à rester longtemps à Katmandou pendant les hautes saisons touristiques à cause de l’air poussiéreux et pollué qui gâche la beauté de la ville, qui as tant à offrir culturellement et spirituellement.
L’été, et ce grâce aux pluies, l’air de Katmandou est propre, et les vues sont souvent dégagées sur les montagnes, ce qui est rare le reste de l’année ! 
Vous pouvez alors prendre une semaine voir deux afin de découvrir la vallée qui as tant à offrir. Visitezles places historiques (Durbar Square, Bhaktapur, Patan…), les temples Hindouistes et Bouddhistes (Pasupatinath, Boudhanath, Swoyanbhunath), et enfoncez vous dans la vallée afin de découvrir ses trésors cachés (Kirtipur, Panauti, Nagarkot… et bien d’autres). 
Lorsque les pluies s’abattent sur la ville (ce qui arrive généralement l’après-midi), prévoyez d’être dans un café, asseyez-vous confortablement et ouvrez votre livre préféré, ou parlez à votre voisin de table !
​Ce sont ces moments qui font la magie du Népal, quand on se laisse aller à ne « rien faire », à observer le temps qui s’écoule doucement.

3 – Des sentiers de marche peu fréquentés, des opportunités de trek insoupçonnées.

​Certes, marcher sous la pluie ce n’est pas ce qu’il y as de plus agréable. Ce qu’il faut tout d’abord savoir, c’est que les pluies de mousson ont généralement lieu l’après-midi, donc si vous prévoyez de marcher dès tôt le matin et d’arriver à votre étape en début d’après midi, vous devriez éviter les grosses pluies. Si vous finissez tout de même par prendre une douche, réfugiez-vous dans un restaurant, sous le porche d’une maison, ou bien sous votre cape de pluie … et souriez ! Vous aurez des histoires à raconter en rentrant à vos proches 🙂
Ce qui est important c’est d’avoir comme matériel une bonne protection de pluie pour votre sac, des chaussures imperméables et une bonne cape de pluie ! Ah, et un petit sac de sel pour les sangsues, qui prolifèrent dans les forêts pendant la mousson ; jetez-en sur elles et elles se décrocheront.
​Allez quand même une bonne nouvelle : après 3000 mètres les pluies sont rares. Donc vite vite montez !
Un gros avantage à faire un trek pendant  la mousson est que vous ne verrez pas beaucoup de marcheurs sur votre route. Dans la région de l’Annapurna, il y as chaque jour en haute saison plus de 4000 marcheurs sur les sentiers, contre 100 à cette période de l’année. L’expérience sera donc plus calme, vous n’aurez les montagnes que pour vous !
Les sentiers de trek possibles à faire pendant cette saison sont nombreux ; vous pouvez partir en Annapurna sur la partie passant par le bas Mustang, sur un trek en Everest, ou encore dans une zone de trekking restreinte ; le haut Mustang où vous serez épargnés, car cette région de haute montagne désertique est complètement protégée des pluies !

,4 – Nous on aime voyager au Népal pendant la mousson pour …

Ses superbes levers de soleil : attention aux yeux, les vues du soleil perçant les nuages et éclairant les montagnes mouillées et scintillantes est absolument magnifique. Tentez votre chance depuis des points de vue, vous ne serez pas déçus !
L’air des villes ; la très polluée et poussiéreuse Katmandou devient bien plus agréable et respirable pendant la mousson, vous aimerez passer du temps à découvrir cette cité bouillonnante. Et quand les pluies frapperont vous aurez 100 opportunités d’endroits où vous réfugier pendant une averse, à siroter un « chai », la boisson nationale.
Les paysages  verts verts verts : pendant la mousson les terrasses de riz sont vertes, les champs également, les couleurs sont magnifiques.
Le calme dans les rues des villes et les longues heures dans un café avec un livre à la main, à écouter le bruit de la pluie.

 5 – Le Népal ;  un port d’accès vers le Tibet et le Bhoutan

Si vous voulez combiner votre voyage au Népal avec un autre pays de l’Himalaya vous avez de nombreuses opportunités car le pays as de nombreux vols vers le Tibet et le Bhoutan, et partage une frontière avec le Tibet.
En partant au  Tibet, vous serez les témoins d’une culture et d’un lieu où les enseignements Bouddhistes Tibétains ont été pratiqués pendant des siècles. Vous pouvez voyager au Tibet en partant sur les routes depuis Katmandou, et ce jusque Lhasa ! Il y as de nombreux départs groupés  de ce type qui sont organisés.
L’été est une saison propice à un voyage au Tibet ; les températures sont agréables et l’air est sec, et le plateau Tibétain n’as jamais été aussi beau !
​Le Bhoutan  est également touché par la mousson, et les pluies ont généralement lieu en fin d’après-midi. Le reste de la journée, vous pourrez alors visiter ce royaume Himalayen connu pour être le « pays du bonheur brut » ayant une culture et une nature préservés, et un permis de séjour à prix élevé. Un gros avantage à venir au Bhoutan en saison basse est que ce fameux permis est moins cher ! Au lieu de $250 tout compris (hébergement transport repas guide etc), le prix du visa de Juin à Août est de $200 par jour. Soit une économie de $250 par personne pour un voyage de 5 jours. Pas mal non ?

Vous avez maintenant toutes les informations sur ce à quoi vous attendre et ce qu’il est possible de faire au Népal ou depuis le Népal pendant la mousson.

A vous maintenant de peser le pour et le contre et de prendre votre décision.
Si vous décidez de venir, nous vous assurons que vous passerez un bon voyage 🙂
Un premier voyage au Népal étant souvent motivé par ses montagnes, la raison pour laquelle les voyageurs viennent et reviennent visiter ce pays est pour son peuple ; les sourires des Népalais est contagieux, et leur bonne humeur réchauffe le cœur.

​Alors, est ce que vous voulez venir vous mouiller avec nous au Népal ? 🙂

N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin des services d’une agence pour votre prochain voyage au Népal, au Tibet ou au Bhoutan, je serais heureuse de vous aider !

Laisser un commentaire